Presqu’île de Saint-Trop, comme un initié.

Presqu’île de Saint-Trop, comme un initié.

A l’heure des interrogations autour de la table familiale, chacun énonce ses désirs de partir loin, reprendre un avion long-courrier et vivre en décalage horaire qui pousserait à croire que nous sommes bien en vacances. Mais aux sages de privilégier la raison.  Et si le bout du monde était à portée de route, à quelques encablures même du cocon quotidien ?

Ici les rivages méditerranéens respirent le Glamour, certains iront jusqu’à idéaliser, d’autres passeront les premiers rangs pour se retrouver dans son riche arrière-pays mais personne n’y sera insensible.

Oui ! nous sommes bien sur la presqu’île de Saint-Tropez – Mais laissez-vous guider, nous vous la livrons avec nos yeux à Nous…

Entre littoral azuré, pinèdes odorantes, vallons verdoyants, sans oublier les bonnes adresses du village avec pour se poser un nid douillet surplombant la plage préservée de Gigaro…..

Atteindre la presqu’île du 15 juillet au 15 août sera bien plus aisé cet été !

Commençons par le mythique petit port de pêche, cette année bien calme sans ses badauds, mais toujours aussi magnétique.
Saint-Tropez avance un visage à part pour permettre de redécouvrir ses charmes provençaux, ses cours secrètes, et ses longues étendues de sable mondialement connues. Et bien sûr ses terrasses donnant sur l’enfilade de barques à la démesure variable. 

Parmi les bons tuyaux, remercions notre ami italien Filippo Verani Masin qui, de Monaco, a élu domicile et vit dorénavant «comme un habitué». Propriétaire de la boutique de meubles “La Maison des Lices”, il s’y déniche des accessoires mais également du mobilier et du textile design, inspirations méditerranéennes intérieures et extérieures.

Café, plage, on partage !

Pour Filippo le café c’est en toute discrétion dans le jardin de la maison Dior Femme – “Dior des Lices”, planté de majestueux palmiers intègre l’hôtel particulier au fond du jardin. Petit déjeuner parfait, déjeuner tout en fraîcheur locale jusqu’au dîner intimiste sublimé de produits locaux très raffinés. Ouvert de juin à septembre. 

Son incontournable : à l’époque, ce n’était qu’une buvette. “Le Club 55″, célèbre plage familiale de Pampelonne – est la seule chic et zen où il n’y a pas de musique électro, ni de bataille de Champagne. C’est plus que jamais chaleureux, élégant, et surtout très couleur locale. 

Matinal, il se balade pour le premier café jusqu’à Ramatuelle, “Loulou à la plage”Restaurant-bar installé dans le Musée des Arts décoratifs à Paris, maintenant face à la Pointe du Capon. Comme à la maison, la plage privée transforme les parasols en voiles de bateau et blanchit les transats de bois à la chaux. Comme une dolce vita, version French Riviera, la carte y est simple, ensoleillée et généreuse. 

Les restaurants où Filipo aime s’attabler :

Le “Banh-Hoi” pour sa cuisine parfumée, vietnamienne et thaïlandaise. C’est unique ici de pouvoir dîner dehors dans cette rue étroite peu fréquentée.

 Au “Patio” c’est un chef italien qui reçoit dans la superbe cours intérieure, calme et fleurie, de l’hôtel Yaca. Pour un voyage gourmand, dans une parenthèse bucolique et romantique.

Pour une revisite des codes de la street food, il fréquente L’hôtel particulier “White 1921”, sur la célèbre place des Lices. Adossé au groupe LVMH, une nouvelle table vient d’être inaugurée.

Au commande de “ToShare”, Jean Imbert se lance dans une nouvelle aventure gastronomique, avec son partenaire américain l’artiste Pharell Williams..

Et enfin, un resto familial: “Au caprice des Deux” où le Chef opère avec sa sœur une cuisine de caractère, régionale et traditionnelle au cœur de la vieille ville historique. 

Comment ne pas parler de la meilleure tropézienne, sa fine pâte briochée et sa si légère crème pâtissière parfumée à la fleur d’oranger ? Pour lui, c’est chez Laurent Cavazza rue Clemenceau. Élève Lenôtre, il est le digne petit-fils de l’artisan pâtissier à l’origine de cette tarte.

Pour bien entamer la soirée, son antre secrète pour l’apéro est juste d’une simplicité magnifique, bien loin de toute l’agitation tropézienne. “La plage des Salins” s’enfonce complètement dans la mer pour trinquer les pied dans l’eau. Après le coucher du soleil, on se déporte jusqu’à la table attenante, pour une délicieuse pizza.

La meilleure glace de St Trop se mérite, file d’attente conséquente mais “Barbarac” ne vous décevra pas. Spécialiste du sorbet et de la crème glacée traditionnels, fabriqués de manière artisanale, à base de produits frais et naturels. Des parfums gourmands servis à la spatule en cônes à paillettes multicolores.

Notre coup de coeur : l’Éphémère, un FoodTruck à l’ombre des pins. Pour un apéritif, quelques tapas gastronomiques ou des assiettes à partager. Domaine viticole Fondugues – Pradugues à Ramatuelle.

Côté Shopping, quand il sort de sa boutique, c’est au Marché qu’on croise FilippoIl prend le temps de flâner au milieu des étals Place des Lices le mardi ou le samedi matin. Fruits et légumes de saison, spécialités culinaires, produits du terroir l’inspirent. Laissez-vous tenter par les poivrons anchoïade, beignets de fleurs de courgette, encornets ou petits farcis.

Pour finaliser la panoplie du parfait initié – version vintage, il vous faut des sandales tropéziennes de la maison “Rondini”, multicolores ou en cuir naturel, elles seront nouées sur la cheville et cousues de lin.

Parez-vous d’éclats… fabricant de haute joaillerie en Italie, “Massimo Marchese” dévoile son savoir-faire en pierres précieuses. Diamants colorés, parures étincelantes, jusqu’aux alliances, toutes ses créations sont des pièces uniques dans un style minimaliste très personnel.

Comme tout amateur de bonnes choses, notre guide nous mène à la “Fromagerie du Marché”, place aux Herbes. Son péché mignon le fameux brie aux truffes, accompagne plusieurs comtés, une large sélection de chèvres, et des beurres d’appellation.

Et comme camp de base l’équipe vous recommande non loin de là, à La Croix Valmer, niché dans les vignes, entre lauriers roses et rares eucalyptus, “Lily of the Valley”. Entièrement imaginé par Philippe Starck, il est une destination à part entière.  L’architecte de renom dit d’ailleurs “Toute ma vie, j’ai rêvé d’être ici”. Ph.S. 

La magnifique pinède centenaire est un écrin parfait pour ce havre de paix précisément intégré dans la nature! Le tout surplombe le littoral varois aux eaux translucides et au sable fin sur les hauteurs de Gigaro, la nom moins célèbre plage.

A situation exceptionnelle, cadre exceptionnel. Les espaces sont ouverts et lumineux jusque dans les intérieurs. Les 38 chambres et 6 suites s’égrènent autour de la piscine extérieure, les terrasses quant à elles s’ouvrent sur la baie. Malgré un service de haute volée, l’hospitalité et d’une grande simplicité, l’atmosphère sud est au rendez-vous et dès la porte passée, une quiétude absolue vous envahit. Le voyageur en quête de paix et d’harmonie – corps & esprit – s’y attardera pour profiter de la gamme de soins et de remise en forme. Grace à “The Village”, le centre dédié à l’équilibre parfait plaisir & objectifs santé, des thérapeutes à l’écoute adaptent des programmes. La diététique vient parachever ce paradis du bien-être pour un résultat durable. On apprécie côté spa, le repos et la détente, autour du grand bassin où seuls les adultes peuvent se prélasser.  

Bientôt vous reprendrez les routes du monde

Bientôt vous reprendrez les routes du monde

Alors que l’Europe se réveille progressivement, nous tentons ici d’éveiller vos sens. Voici des idées de coins qui dépassent les 100 km en vigueur, OOuFFF enfin des destinations où vous pourriez bien partir dès demain…

et P’être bien même en avion !

En attendant la levée totale des restrictions de voyages et alors que se mettent en œuvre des procédures harmonisés en matière de santé et de sécurité, nous ne résistons pas à partager. quelques escales pour larguer les amarres.

 

Joyau de l’Europe centrale, la Hongrie est un pays au charme unique.

 Comment se sentir comme à Brooklyn en plein cœur de Budapest ? Rendez-vous dans un des cafés du centre-ville, caché dans une ruelle calme, pour un petit-déjeuner. Commandez-vous un chocolat chaud surmonté d’une crème chantilly maison ou une granola toute fraiche. 

Ou encore allez bruncher dans un « ruin bar », un lieu singulier semblable à l’univers underground new-yorkais, comme un joyeux bazar, un mix entre brocante et univers bohème quelques peu décalée.

Poursuivez votre escapade à l’extérieur de la ville dans une zone boisée spectaculaire, où la “citadelle des nuages” – Visegrad – vous transporte au dessus du Danube et sa vue imprenable.

La nature nous a manqué à tous, et voir à perte de vue les steppes hongroises procure de bonnes ondes. 

L’ambiance là-bas dévoile une facette surprenante du pays. Plongez-vous dans la vie locale, parcourrez les étendues en attelage, et profiter des arts traditionnels prodigués par des cavaliers émérites. 

Contre tout attente, les tulipes ne sont pas originaires des Pays-Bas….

mais furent importée de Turquie au 16e siècle. Les jolies fleurs s’ouvrent en Hollande dès la fin du mois de mars pour dévoiler leurs couleurs jusqu’aux prémices de l’été. Enfourcher un vélo et sillonner les étendues en dehors des villages est la meilleure façon de s’en mettre plein les mirettes. Pour les insatiables ou les moins sportifs, rendez-vous dans l’incontournable Jardin de Keukenhof.

Haarlem est ce que l’on peut appeler une petite ville authentique et pleine de charme. Trônant au centre du fameux district des bulbes, c’est la capitale historique de la Hollande.

Calme, pittoresque, fleurie, ses rues pavées et ses jolies façades d’époque amènent à la flânerie. A ne pas manquer à Haarlem: aller boire un verre dans une ancienne église, déambuler au marché, pour goûter du hareng cru ou des maquereaux directement avec l’artisan qui les fume sur place.

Besoin d’espace ?

La région des Wadden est une magnifique réserve naturelle qui figure sur la liste du Patrimoine de l’Unesco.

Situées au large des côtes, les cinq îles sont des environnements protégés propices à la détente.

Côtés faune, c’est un paradis pour daims, cerfs, mouflons, chevreuils, mais aussi taureaux, rapaces et nombre d’autres animaux rares.

Vous la connaissez – presque – par cœur, la presse en parle, ses chants nous transpercent le cœur…… une seule île, la Corse !

La pampa argentine, des fonds translucides, des aires de Highlands, de ranch américain, l’odeur d’une ferme africaine ou encore les plaines brésiliennes …

Et toutes ces atmosphères sur un même périmètre ? OUI !

Ici la montagne s’élève, ponctuée de lacs d’altitude, de sentiers de randonnées, des vues époustouflantes, et la pêche quotidienne qui colore les assiettes.

Entre robinsonnade ou bergerie, chacun trouvera son nid, sa plage, son rocher.

C’est le moment d’y aller, ses terres ne seront pas « sur foulées » cet été !

La Croatie, enclave de l’Adriatique s’étale entre mer et montagne. Pays de contrastes, vous pourrez même la rejoindre en voiture. 

C’est aussi plus de 700 îles dispersées sur la mer, certaines inhabitées et restées sauvages.

A l’ouest du pays, le Parc Naturel des Lacs de Plitvice est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Le dépaysement y est assuré grâce à 16 lacs qui tombent les uns dans les autres par des chutes d’eau impressionnantes. Le paysage splendide, l’eau translucide et ce bleu turquoise appellent à la baignade. Ne cédez pas, le site est protégé pour conserver la faune sauvage et la flore, aussi surprenantes que variées !

La péninsule de Kamenjak, littoral accidenté, dévoile de nombreuses baies et plages d’une beauté pure exceptionnelle comprenant 11 îlots inhabités, un très grand nombre de plages et des criques. C’est du haut des falaises – plus ou moins imposantes, que vous pourrez sauter dans la mer turquoise. Cette petite réserve naturelle est la demeure d’orchidées dont des espèces rares. L’absence de construction sur ce bout du monde permet à la nature de prendre ses aises et de ravir le passager.

Au Parc National de Krka, ce sont des pontons qui vous surélèvent pour cheminer facilement au milieu d’une eau limpide entourée de végétation dense et luxuriante. L’accès de Skradin permet une arrivée au pied de la spectaculaire cascade principale où le bain est un régal. Les sentiers et passerelles facilitent l’observation de formes géomorphologiques ayant créées le site ainsi que de centaines de variétés de plantes, d’oiseaux, reptiles, et chats sauvages.

Côté ville en Croatie, toutes les plus anciennes cultivent une ambiance bien à elles,
antique, médiévale, balnéaire, fuyez les cités trop fréquentées
et perdez-vous dans la profondeur de l’ex-Yougoslavie.
Et ce ne sont que quelques idées pour alimenter votre imagination, émanciper le rêve, continuer à imaginer la suite.

Consultez-nous pour d’autres suggestions bavaroises plus que jamais à l’envers des foules

et comme toujours accompagnés de guides locaux passionnés.

24 heures à Jerico

24 heures à Jerico

Tous à la maison, épisode 2.
Mais où trouver des influences indiennes, espagnoles et africaines en même temps ?
Le tout joyeusement mêlé pour donner vie à une palette d’expériences et de surprises…..

Commençons justement la journée avec de la littérature latino-américaine, riche, dynamique et qui est dignement représentée par le prix Nobel de littérature Gabriel Garcia Marquez (ci-dessus deux de ses oeuvres les plus lues). Une partie de l’œuvre de cet auteur colombien traite du «fantastique» et nous pousse à nous évader dans ces pays de langue espagnole.

Jamais sans mon café ! Un des meilleurs au monde. Vous le savez certainement, sa consommation est légende en Colombie : noir, tinto, ou avec du lait, c’est à toute heure, à la cuisine ou au salon, en attendant de le retrouver à tous les coins de rue dans son petit gobelet.

“Qu’est ce qu’on mange ? “
Des “tamales” : les papillotes inspirées de la cuisine amérindienne préhispanique. La base de cette spécialité culinaire est la farine de maïs ou de riz à laquelle on mêle viande et légumes, pomme de terre, carottes et fines herbes pour un goût unique. Le tout se love dans une feuille de bananier ou d’épi de maïs. Pour conserver cette saveur fumée si particulière, la préparation est cuisinée à la vapeur. Amusez-vous à les décliner à votre façon. Ici c’est le ptidèj’ de certains, enfin le deuxième, parce que le matin au réveil, ça peut-être un challenge……

Ce matin on se relaxe, en se prélassant, telle une oeuvre de Fernando Botero. Il a en effet représenté la société Colombienne dans chacune de ses œuvres, à travers une critique sociale – miroir de la situation de son pays à l’époque de ses créations, peintures ou sculptures. Attention, le Maestro n’aime pas le terme “gros” mais plutôt “volumétrique”. Le volume est chez lui “une exaltation de la vie, de la sensualité”.
Il faut cependant se bouger un peu et pourquoi pas le faire au son de Yuri Buenaventurale plus francophile des colombiens. et de sa salsa endiablée. Salsa, mais aussi le Merengue, éloge des empruntes européennes, aborigènes et africaines, le Reggaetón avec ses artistes de reconnaissance mondiale, le Tango bien sûr ou encore la musique Andine, chacune possédant presque toute son festival. La Cumbia quand à elle, intègre le patrimoine culturel immatériel de la Colombie et rythme les folles nuits du pays.

Il est à noter que la Colombie – proche de l’Équateur – n’a pas de saison. Par extension, le soleil a peu de variation entre lever et coucher tout au long de l’année. N’en oubliez pas pour autant le déjeuner, composé d’une très grande variété de fruits et de légumes généreusement produits par la nature toute l’année.

Et d’ailleurs ici la banane est un légume! Prenez-vous au jeu et attendez l’appel du vendeur de fruits dans la rue
« aguacateeee maduro, mango, aguacaaaate » et achetez les pour 3 sous vos fenêtres.

Il fait trop chaud pour sortir de toute façon, restez au frais et plongez dans Jerico !
“Jericó, El Infinito Vuelo de los Dias” – un film de Catalina Mesa sortie en salle en juin 2018, meilleur documentaire et Prix du public Cinelatino. Catalina Mesa nous plonge ici dans Jericó, un petit village colombien au nord-ouest du pays. La réalisatrice y a filmé douze facettes de l’esprit féminin, douze vies drôles et tristes à la fois. C’est un hommage, familial d’abord, à une grand-tante restée au village tandis que toute la famille migrait vers la ville, et au-delà à une génération débordante de vie et d’histoires. Toutes sont accueillantes et ouvertes à un dialogue sans tabou, dès lors qu’il se déroule dans un lieu caché aux regards extérieurs, dans leur maison où cette parole, qui n’est pas souvent écoutée, peut enfin s’épancher. Certaines peuvent être très dures, car le village a été frappé, comme beaucoup d’autres en Colombie, par le conflit militaire. Des maris, des fils, ont été tués ou enlevés et les épouses ont dû continuer seules. En dépit de ce contexte tragique, portes et fenêtres restent ouvertes et l’humour est souvent présent dans les entretiens, comme le sont la musique, la poésie, les couleurs et le soleil. Si l’énonciation et la préservation de la mémoire collective sont un des axes forts du film, la beauté, la vivacité et le naturel des personnages en font tout le sel.

Ce soir ce sera “Sancocho“, une soupe colombienne traditionnelle.
D’habitude cuisinée avec de la volaille, elle est ici préparée avec du poisson.
Nous sommes heureux de partager avec vous la recette du
Chef Dominique Oudin de l’hôtel Santa Clara à Catagena. 

CLIQUER ICI POUR DECOUVRIR TOUS LES SECRETS DE CE PLAT.

24h au pays du Lagom……

24h au pays du Lagom……

Tous à la maison, épisode 1. Suède.
Ou comment passer une journée rythmée dans un cocon du “pays allongé” !

Le lagom prononcer [ lar-gom ] est intraduisible. C’est l’art de vivre à la suédoise, du design épuré voire minimaliste, jusqu’aux mets bios, tout en harmonie au rythme des saisons, en droite ligne avec la tendance “slow”.

La Charly Team vous mène aujourd’hui à travers les coutumes et rituels locauxRéveil en douceur avec de la gym suédoise bien sur.
Ici la bonne humeur est contagieuse, basée sur un entraînement complet de 60 mn, échauffement, cardio, musculation, re cardio et enfin étirements et relaxation,  le tout sur les traces de Véronique et Davina ! Puis régalez-vous du classique petit déjeuner comprenant pain, beurre, fromage, poivron, concombre et jambon.

La matinée c’est avec un livre passionnant que vous la passerez lové dans votre couverture polaire.
Un bon Henning Mankell avec le commissaire Kurt Wallander ou “Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire” de Jonas Jonasson.

 

 

A 10h c’est « fika » qui consiste en une petite pause pour scinder matinée (ou après-midi).
Autorisez-vous alors une tasse de café avec un délicieux roulé à la cannelle .

Les « kanelbullar » ! Les indisociables gourmandises nordiques.

 

 

Pour toutes les bonnes recette*: “La Suède à dos de cuillère” – Christine Armengaud, Ed. Actes Sud. Des anecdotes sont mêlées aux recettes pour mêler l’utile à l’agréable.

Il est l’heure de songer au déjeuner.
N’a-t-on pas tous au fond d’un filet dans la cuisine quelques tubercules !? Parfait, vous êtes prêts pour la Tentation de Jansson – Janssons frestelse – le fameux gratin de pommes de terre aux harengs.

Cette spécialité suédoise extrêmement populaire se présente en principe lors du buffet de Noël.
Mais en ce moment la notion de temps est bien relative n’est-ce pas ?

Il est presque 15h, allons chercher les dernières rayons de soleil, si rare au printemps. Le sport national c’est ici de se faire bronzer les paupières au moindre rayon de soleil. Sur un balcon, dans un jardin, vite ! Emmagasinons de la vitamine D! Cependant, pour le “Allemansrätten”, le droit d’accès à la nature qui est une loi qui permet à tout le monde de se déplacer librement, quel que soit le propriétaire du terrain…. il faudra attendre un peu. En attendant la forêt verdit dans leur cœur, les suédois ont un attachement tout particulier avec mère nature.

Evadez-vous cet après-midi en regardant un film suédois, si si il en existe des sympas, comme “Millenium” qui vous clouera dans votre fauteuil rembourré de coussins multicolores aux noms imprononçables !

Et voilà une journée qui s’achève autour de la table, où petits et grands se délecteront des Köttbullars :
Simple comme des boulettes suédoises !

L’équipe Looking For Charly accueille Gaëlle Bellec

L’équipe Looking For Charly accueille Gaëlle Bellec

Oui, la passion c’est contagieux et c’est ce qui nous a plu chez Gaëlle Bellec, qui vient étoffer les rangs de nos experts indépendants. Pleine d’idées et d’énergie, elle trouve la solution qui vous correspond, quel que soient les contraintes et le contexte, national ou international. 

Après avoir vécu à l’étranger – où elle a laissé son accent marseillais – elle garde toujours l’amour de sa région d’origine. Gaelle a la bougeotte, elle aime le Monde entier, mais pour le moment elle a décidé de poser ses valises et de vous (re)présenter la France. 
 
Si le Sud fait bien partie de ses destinations favorites, elle a aussi des tonnes d’idées près ou un peu plus loin de chez vous…
Elle vous fait cheminer des champs de lavandes chantants du Luberon au rythme intense de Marseille. Fermez les yeux, le grand bleu de la méditerranée, son ciel immense, le soleil puissant et généreux, la blancheur des calanques, les 1001 merveilles de l’arrière-pays gourmet et les champs violets parfumés. Un régal pour les sens.
Dans un champ d’oeuvres d’arts sur la Côte d’Azur,

Au détour des méandres, la Seine inconnue et éternellement belle. Elle vous confiera à un ‘ami parisien’, amoureux de sa ville, pour y découvrir l’insolite, en bateau, à pied, à vélo. Vous perdre dans les passages secrets, pousser la porte vers le havre de paix insoupçonné du jardin d’un hôtel particulier, découvrir une ruelle hors du temps à l’abri du tumulte de la ville, rencontrer des passionnés d’art, d’architecture… Puis à seulement quelques kilomètres de la capitale, partir respirer la campagne alentours, où gorges, forêts, cathédrales et châteaux surgissent au détour de la route. Suivez votre ‘ami parisien’, il vous révélera les secrets que seuls les gens du cru partagent.

Jusqu’aux falaises bretonnes, la côte de Granit Rose, le Cap Frehel, le vent, les marées, ses galettes…le sel de la vie ! Le dépaysement est total dans cette région où la nature imprime son caractère, sauvage et indomptable. Une escapade loin de la foule et des clichés… un retour aux sources.

Aux confins de l’AubracVous voilà à Rodez, où vous découvrirez son illustre artiste le grand Pierre Soulage, qui dompte la lumière. Dans ces terres de tradition, l’Aveyron sculpte le paysage. L’odeur des pâturages arpentés à vélo ou à pied, la rondeur de ses fromages, le gout persillé de sa gastronomie, ses abbayes, ses montagnes, ici les bonheurs sont simples mais la découverte intense.

La working girl emmène aussi en voyage ses 4 enfants et, avec sa tribu, elle a goûté aux joies des destinations mythiques et paradisiaques, aux sports en tous genres, et à la gentillesse des GO’s toujours disponibles pour occuper petits et grands. Au fil des années, Gaëlle est devenue une véritable ambassadrice Worldwide du Club Med dont elle connaît toutes les destinations. La marque au trident, icône de la marque a récompensé son travail et sa fidélité en la gratifiant du label ‘Gold Great Agent’. Elle vous aiguillera vers les plus beaux villages à travers le monde.

Elle rêve de vous révéler quelques facettes de son savoir-faire.
Mais qu’on s’entende bien, ces quelques escales ne dévoilent qu’un avant-goût
en attendant de pouvoir vous envoyer loin, bien plus loin, vous révéler la Terre et ses autres continents…

D’ici là, retrouvez Gaëlle et sa joie de vivre entre Paris et Bruxelles
mais toujours au bout du fil :
+32 487 52 36 32
ou encore
gaelle@lookingforcharly.com