Il était une fois la Bavière.

Ecrit par une équipe inspirée

le 05/11/2020

L’automne donne aux paysages bavarois une couleur et une luminosité exceptionnelles. A toutes les idées reçues au sujet de l’Allemagne, nous évoquerons – à part la bière qui est ici bien davantage qu’une boisson : la culture entre tradition et modernité, les paysages panoramiques de lacs et sommets, les châteaux de contes de fées et l’histoire médiéval riche de légendes. Non sans compter les Bavarois, un peuple gai et amical, qui accueillent avec chaleur et partagent bien volontiers leur omniprésentes coutumes.
Les vols jusqu’à Francfort invitent à entamer la découverte le long du Rhin, ourlé par de charmantes collines au fil du fleuve scintillant des couleurs dorées de cette arrière-saison. Suivez-nous……

 

Baden-Baden apparaît comme un bijou dissimulé au creux d’un environnement verdoyant. Ici passe la route des vins du Pays de Bade traversant un des meilleurs vignobles d’Europe. Le parcours est jalonné de sentiers viticoles alternant vallées pittoresques et canopée de hêtres, sapins ou épicéas. La gastronomie n’est pas en reste et les bons cépages accompagnent les mets incontournables concoctés dans les nombreuses tavernes traditionnelles.

Au détour des routes escarpées de la Forêt-Noire, se dévoilent une époustouflante diversité de paysages. Les décors sauvages défilent le long du trajet sur ce territoire abritant réserves naturelles, fermes et animaux.

 Au Lac de Constance les frontières autrichienne, allemande et suisse sont invisibles et se rejoignent en son milieu. Il abrite une dizaine d’îles, les plus grandes étant Reichenau, Mainau et Lindau. Cette dernière vaut d’y passer un moment en son coeur, orné de maisons bourgeoises dans les rues piétonnes pavées. Baguenaudez place du marché pour finir au coucher du soleil sur le charmant petit port.

La prochaine halte pourrait bien vous téléporter dans l’atmosphère tout droit sortie de Donjons et Dragons. Vous voilà projetés au sommet d’une colline inaccessible, blottis dans un palais inspiré des vielles forteresses bâties par la volonté de Louis II de Bavière dans ses rêves les plus fous. L’emblématique Neuschwanstein impressionne par ses volumes, la finesse de son allure et ses élégantes tours. Signifiant le “nouveau cygne de pierre” en référence à Wagner, il fait face au grandiose édifice de son père : Hohenschwangau, à la silhouette baroque.

A l’assaut des sommets, dont certains avoisinent les 3 000 mètres, les Alpes bavaroises dissimulent quelques lacs cristallins que longent de très belles routes sinueuses. A l’approche du parc national de Garmisch-Partenkirchen, barrière naturelle entre l’Autriche et l’Allemagne, le plus haut d’entre eux – Zugspitze – dévoile une vue panoramique enchanteresse sur toute la chaîne montagneuse. Depuis le village de Grainau, le téléphérique en permet l’ascension en quelques minutes pour savourer l’exceptionnelle ambiance sur la plateforme d’observation.

Enclavé dans un écrin de verdure, le lac de Chiem repose paisiblement telle une mer intérieure. Une échappée en bateau vers les îles vous en apprendra encore plus sur ce mythique Louis II, le plus énigmatique roi de Bavière. Son affinité avec l’extravagance et les beaux-arts lui value le surnom de “roi des contes de fées”. En veut pour preuve le Château d’Herrenchiemsee considéré comme l’une de ses plus grandes réalisations architecturales.

L’histoire nous rattrape au passage du plateau de l’Obersalzberg, en contrebas du Kehlstein, le fameux nid d’aigle en haut de la falaise, refuge d’Adolf Hitler dans ses quartiers d’été. La vue aussi vaste que pure vers le nord laisse deviner Salzburg, la vieille ville des princes et archevêques, au pied du Gaisberg.

A Berchtesgaden remontez le temps, enfilez une combinaison de protection et embarquez à bord du train qui vous mène dans les méandres de la mine de sel. Un toboggan de bois glisse jusque dans les antres des Alpes pour clore la visite par la traversée sur un radeau d’un lac de sel. Une expérience pour tous.

L’esprit de Mozart semble hanter chaque ruelle du quartier historique. Oui, il s’agit bien de Salszburg dont le centre historique est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Les placettes parées de jolies fontaines, carillons, œuvres d’arts, cadrans solaires, débouchent les unes sur les autres. En toutes saisons la petite ruelle typique bordée d’antiquaires derrière leurs devantures d’un autre âge est un délice. Au-dessus veille la forteresse d’Hohensalzburg, plus bas les calèches se croisent au son des tintements des colliers, le tout donne l’impression d’évoluer à une autre époque.

Suivez les traces des princes-archevêques locaux jusque dans la cathédrale au style baroque très classique, et l’abbatiale Saint-Pierre, une merveille bucolique dont le cimetière est recouvert de végétation.

Cette avant-goût en pays celte s’arrêtera aux alentours des hauts lieux culturels de Munich, dans la capitale bavaroise, avec sa multitudes de théâtres et musées, sa communauté multi ethniques, s’avèrant être une ville très attrayante.

Consultez-nous pour d’autres suggestions bavaroises plus que jamais à l’envers des foules

et comme toujours accompagnés de guides locaux passionnés.

Vous aimerez aussi…

Palette d’automne

Palette d’automne

L'automne n’est-elle pas une parfaite transition entre deux saisons ? Lorsque les lumières dorées...

Share This