Collection automne/hiver !!

Collection automne/hiver !!

______

Bye Bye grisaille !

Pour vaincre le blues de l’automne et de l’hiver, il y a les lampes de luminothérapie… ou le voyage ! Découvrez nos 6 prescriptions pour attaquer la saison froide avec le sourire. 

Jours en déclin, températures en chute, lumière en berne… Dès le début de l’automne, le voyage s’impose comme une redoutable thérapie contre le blues de la saison froide. Pour oublier définitivement la grisaille, Charly vous délivre ses 6 coups de cœur anti-coup de blues. Une retraite detox au Portugal, une chasse aux aurores boréales en Islande, une poursuite du soleil à Zanzibar ou une aventure au pays des Incas… Avec ça c’est sûr, vous êtes immunisé !

______

PORTUGAL – Un week-end en tête-à-tête avec l’océan

Il n’est pas toujours nécessaire de partir à l’autre bout de la terre pour toucher le bout du monde. La preuve avec ce week-end detox au Portugal concocté par l’équipe Charly. Vous vous réveillez dans un joyau de l’hôtellerie de charme dressé face aux flots bleus, chevauchez les dunes vierges océaniques, arpentez les plages sauvages et jouez avec les embruns revigorants. Tout dans l’hébergement que nous avons déniché pour vous envoûte : son architecture éco-contemporaine, sa déco bohème-chic, son spa, ses repas bio issus du potager et les soirées cocooning au coin du feu. Cerise sur le “pasteis”, Sintra, Lisbonne, Obidos et les vignobles de la péninsule de Setubal ne sont qu’à quelques kilomètres de là… Un refuge d’initiés dont les esthètes épicuriens aimeraient garder pour eux seul le secret.

______

PEROU – Une aventure péruvienne, pour un hommage vibrant à la Pachamama

Partir à la recherche de mystérieuses cités au Machu Picchu, tutoyer le condor au canyon de Colca, décrypter (ou essayer de) les lignes énigmatiques à Nazca, rêver sur les rives du lac Titicaca, voguer en pirogue sur l’Amazone, randonner sur la cordillère blanche… Si ce n’est pas le Pérou, ça y ressemble quand même beaucoup… Le climat printanier des hauts plateaux et la faible fréquentation touristique font de l’automne une saison de choix pour qui souhaite s’aventurer sur les traces des Incas. Inutile donc d’attendre que «el condor pasa» pour vous envoler vers le Pérou cet automne…. Sigan adelante ! (en avant)

______

SULTANAT D’OMAN – Un camp de luxe omanais, pour expérimenter le glamping à la bédouine

Au creux des dunes majestueuses du Wahiba Sands ? Sur une plage de sable blanc ? Sur les montagnes du Jebel Shams ? Ou au bord d’un Wadi constellé de bassins bleus émeraude ? Choisissez l’emplacement de votre campement éphémère et laissez-vous conter la vie nomade des bédouins du Sultanat d’Oman. Ici, les journées s’écoulent entre explorations désertiques, méharées, dîners au coin du feu qui crépite et observation de la voute céleste. A contre-courant des campements touristiques traditionnels, votre refuge nomade et privatif est érigé rien que pour vous. Son confort douillet, sa décoration épurée et ses spacieuses tentes éco-friendly se fondent en toute confidentialité dans le décor avant de s’effacer, sans laisser de traces, hormis bien sûr… dans votre esprit !

______

ISLANDE – Une leçon de géothermie en grandeur nature 

Sculptures de glace, champs de lave, geysers, chutes d’eau et sols craquelés façonnée par les forces de la nature… Lorsqu’on pose un pied en Islande, on ne sait plus très bien si c’est le début ou la fin du monde, mais on est sûr d’une chose : l’Islande émerveille (et même les plus frileux). Vous sillonnez les paysages énigmatiques du Cercle d’Or, frétillez dans des eaux thermales à 40°, randonnez à chiens de traîneaux et survolez déserts noirs et caldeiras aux noms imprononçables. Lorsque soudain, au-dessus de vos têtes, une traînée de couleurs aux dégradés de vert virevolte au cœur de la nuit polaire. Un tour des elfes ou des trolls ? Non, une aurore boréale qui brille de mille feux au-dessus des paysages lunaires. Et la preuve que oui, le nord, c’est chaud !

______

ZANZIBAR/MNEMBA Island – Une île (presque) rien qu’à vous, pour une parenthèse de déconnexion absolue au cœur de l’été austral, 

Imaginez une île confidentielle sertie sur les eaux scandaleusement cristallines de l’océan indien. Autour de vous : récifs coralliens, lagons turquoise et forêt tropicale entourent la villa indépendante de votre lodge, seule et unique hébergement de l’île. Ouvrez les yeux, vous êtes à Mnemba, une enclave luxueuse et exclusive du nord-est de Zanzibar, et ici, l’été austral est bien là. Vous avez tout le loisir de jouer les robinsons sur les plages de sable blanc, de taquiner la faune locale sous-marine, de naviguer sur les dégradés turquoise à bord d’un dhow (ou d’un kayak) et d’expérimenter l’art du farniente sans complexe. Au terme de votre séjour à Zanzibar, vous n’avez plus aucun doute : le Paradis (terrestre) existe bien et il se trouve ici, sur l’île de Mnemba. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas saluer les Big 5 de la Tanzanie qui vous attendent non loin de là…

______

COLOMBIE – Pour le plaisir de défricher le nouvel eldorado latino 

Pour explorer ses sanctuaires précolombiens, pour toucher le charme enchanteur de ses cités coloniales, pour vivre une aventure dans la zona cafetera et s’extasier devant ses capitales arty, la Colombie se prête à une mémorable échappée au cœur de l’hiver. Suivez la course du soleil jusqu’à Carthagène des Indes, et sa baie caribéenne entourée d’îles et de plages de sable blond… Son peuple tout sourire et sa cumbia hypnotique donnent des couleurs à votre voyage en Colombie*. Celle que l’on appelle la Locombia (folle Colombie !) possède tous les ingrédients pour vous faire définitivement oublier les frimas de l’hiver qui sévissent là-bas, sur le vieux continent…

______

Astuce : pour voir d’autres posts sur la même région, cliquez sur le nom du pays en sous-titre de l’article.

CITY BREAK – Riviera afro-chic – nos adresses

CITY BREAK – Riviera afro-chic – nos adresses

______

– ADRESSES – 

A CHACUN SON ENVIE

Il y en a pour tous les goûts !

Belles adresses en maisons privées, restaurants décontractés en nappes blanches étoilées, artisanat local en boutiques design chic, usines réaffectées et quartiers à la foule arc-en-ciel en paysages naturelles de toute beauté, le Cap c’est tout à la fois.  

______

Côté hôtels

– Belmond Mount Nelson Hotel –

A deux pas du centre-ville, au pied de Table Mountain, cet hôtel est le calme absolu au coeur d’un monde moderne et grouillant. Depuis les chambres, plein cadre sur la montagne et les jardins. Mes préférées ? Les suites dotées d’un balcon privé. Vieille institution relookée récemment, le Belmond Mount Nelson Hotel marie l’élégance à la tradition et au luxe. Et pour couronner le tout, deux courts de tennis, un green, deux piscines chauffées, un fitness, plusieurs restaurants…

– Ellerman House –

Plein cadre sur l’océan depuis cet hôtel situé dans la banlieue chic de Bantry Bay, à dix minutes à peine du V&A Waterfront et tout près de Camps Bay et de sa plage branchée. Derrière ses façades edwardiennes aussi lumineuses qu’élégantes, cet établissement distille une ambiance feutrée très stylée classique ou plus contemporaine en fonction des chambres mais toujours teintée d’oeuvres d’art.

-The Silo –

Plus qu’un hôtel, une oeuvre d’art. A deux pas du Seitz, le tout nouveau musée d’art contemporain, The Silo a installé ses chambres dans un ancien silo à grains. Repensé par le designer britannique Thomas Heatherwick, le lieu tout en béton orné de fenêtres en forme de globes oculaires géants, a fait de ses chambres un foisonnement de couleurs, de décoration matinée de baroque. La vue sur les docks est splendide, le restaurant excellent et l’esprit art omniprésent.

et bien d’autres…

V

Et pourquoi ne pas tenter l’expérience d’une maison privée?

Fermes cap-hollandaises remplies d’antiquités, cabanes de plage blanchies à la chaux ou encore adresses futuristes faites d’acier et de verre, créés par certains des plus grands architectes sud-africains. Louées nues ou avec toutes les commodités souhaitées, à votre convenance. Une ville dopée à la vitamine.

______

Côté gastro !

Des espaces inventifs pour les amateurs de café mais pas seulement…

– Biker-shop/ Tribe 112 / café Los Muertos Motorcycles et son concept store / café House of Machines et Truth Coffee, avec en son cœur l’énorme rétro-futuriste Fabulous Coffee Bean Contraption –

Woodstock/The Old Biscuit Mill et son ancienne minoterie restaurée par des architectes talentueux pour profiter de gourmandises locales sur les étals d’un marché alimentaire populaire le samedi matin.

Hout Bay pour du poisson subtilement cuisiné, fraîchement péché. 

Des adresses modernes investies par des chefs étoilés: – Myoga, Bistrot Bizerca, Bistro Sixteen82 – 

Des classiques: 

– La Colombe –

Propulsé au top des meilleurs restaurants mondiaux par le Chef Franck Dangereux. Et pour une ambiance détendu toujours à l’image de ce cannois arrivé au Cap à l’âge de 20 ans,The Foodbarn à Noordhoek

Le plus en vogue, l’incontournable du moment:

– The Test Kitchen –  

Du chef étoilé Luke Dale-Roberts. Ambiance industrielle et véritable laboratoire des saveurs pour cette table aux multiples récompenses. Dans le top 50 des meilleurs restaurants au monde, à réserver longtemps, très longtemps à l’avance. Du même chef – The Pot Luck Club –  Restaurant / galerie sur le toit.

______

Côté art de vivre

Il y a 10 ans, je ne vous aurai pas conseillé de vous y promener… Aujourd’hui je vous y invite vivement !

Rejoignez la rue centrale de Long Street, elle regorge de bars sympas, et dans les ruelles environnantes, c’est cupcakes party, Charly’s Bakery, Honest Chocolates, randos culturelles et graffitis tour sur les murs de District Six.

Échappez-vous sur les routes du Cap, quelques soient la direction prise, les alentours sont merveilleux à découvrir et ornées de beautés naturelles.

V

Balade shopping

Seul ou accompagné d’un spécialiste on découvre les magasins les plus branchés de la ville.

(en quelques Noms…)

Sur Bree Street: Missibaba pour ses célèbres sacs confectionnés cuirs et Kirsten Goss pour la joaillière.

Sur Hatfield Street: Okha, le magasin de meubles de style Scandi et Woodhead’s pour ses bottes de style Ugg.

Sur Long Street, dans le quartier du Cap et Tribal Trends:  Africa Nova pour des souvenirs locaux et élégants.

Et Woodstock, encore et toujours…

Ici, le samedi matin, les Capetoniens affluent vers l’usine de briques dépareillées à trois étages, là où les artisans locaux vendent leurs marchandises – des céramiques à Imiso, des savons fait main à base de plantes à Karoo Moon. 

Au numéro 66 Albert Road, le Woodstock Exchange est l’endroit où trouver les vedettes locales du meuble Pedersen + Lennard et les favoris de la mode Made in Maboneng. Au numéro 160,

The Woodstock Foundry abrite l’atelier moderne de meubles riempie de John Vogel et le populaire bijoutier Dear Rae.

Mais aussi, dans le même quartier, les galeries des quelques plus grands noms du monde de l’art sud-africain “What if the World, Goodman Gallery, Bell-Roberts et Stevenson…”

V

______

Balade grandeur nature

En selfdrive ou avec chauffeur, en voiture de collection ou sur l’une de ces anciennes moto de caractère…

Chapman’s Peak au sud de Cape Point pour admirer les falaises côtières creusées par des prisonniers italiens pendant la Première Guerre mondiale.

Les plages de Clifton et de Llandudno, leurs sables blancs et leurs rochers ombragés surplombés de grandes demeures.

Noordhoek, où l’on part au galop le long de la Long Beach,

La pointe de l’Afrique, où Sir Francis Drake décrit comme «le plus beau cap que nous avons vu dans toute la circonférence de la terre».

Kalk Bay (côte est de la péninsule) pour se dégourdir les jambes et profiter d’un goûter fait maison d’inspiration new-yorkaise à Tribakery ou d’un verre de vin avec vue sur l’océan à Harbour House.

On se baigne à Muizenberg et on apprend à dompter les vagues à Surf Shack.

Et si c’est vendredi, on s’arrête sur le marché hippyish Bluebird Garage Market.

______

Astuce : pour voir d’autres posts sur la même région, cliquez sur le nom du pays en sous-titre de l’article.

CITY BREAK – Riviera afro-chic

CITY BREAK – Riviera afro-chic

______

J’suis Cap ! 

Avec pour toile de fond la Table Mountain, de belles plages, une atmosphère détendue et cosmopolite, il n’est pas étonnant que l’on veuille tous se rendre au Cap!! 

Une ville qui regorge d’imagination, certainement l’une des plus créative du moment. Des artistes, des designers et des chefs ont pris la relève de ses bâtiments délabrés et une incroyable énergie positive se dégage de ses rues.

12 heures de vol, pas de décalage horaire, à visiter toute l’année, pour un incroyable coup de coeur.

______

Une ville dopée à la vitamine.

Coincée entre océan et montagne, cette ville distille des parfums de conquête. Dans ses rues, circule un peps tel que le concept de pop-up aurait pu y être inventé. Les choses ici ne font que surgir. Pingouins sur la plage de Boulders. Cabanes le long des routes principales. Hip cafés urbains vendant des motos anciennes à côté de grains fraîchement torréfiés. Galeries d’art et lieux tendance à Woodstock. Partout, d’anciennes usines ont été réhabilitées pour devenir des boutiques ou des restaurants qui en des temps records rejoignent les rangs du Top 50 mondial. Au V&A Waterfront, même influence. Avec ses bateaux marchands, sa marina so chic et ses anciens entrepôts relookés, ce quartier est des plus courus. Et aujourd’hui encore plus qu’hier. 

______

Temple de l’art contemporain “Seitz MoCAA”

Et depuis quelques mois, c’est dans un ancien silo à grains tout en béton ornés que la ville s’est offert l’argument finale à sa découverte et accueille le plus grand musée d’art contemporain d’Afrique. 
En plus de ses collections , l’architecture même du bâtiment révèle toute l’audace
du Cap. Comme creusés à la cuillère, les 42 tubes qui stockaient autrefois du maïs s’ouvrent en
un atrium de 27 mètres affirmant là, la métamorphose engagée par la ville. 

Une métamorphose amorcée en 1991, lors de l’abolition de l’apartheid. Si aujourd’hui tous les problèmes n’ont pas été résolus, Le Cap se veut tolérante, ouverte sur les différences, l’art et même plus précisément le street art. Ouvrez l’oeil ! Certains murs sont couverts de graffitis aux allures de chefs d’oeuvre.

______

– ADRESSES – 

A CHACUN SON ENVIE

Il y en a pour tous les goûts!

Belles adresses en maisons privées, restaurants décontractés en nappes blanches étoilées, artisanat local en boutiques design chic, usines réaffectées et quartiers à la foule arc-en-ciel en paysages naturelles de toute beauté, le Cap c’est tout à la fois. 

Et c’est par ICI

______

Astuce : pour voir d’autres posts sur la même région, cliquez sur le nom du pays en sous-titre de l’article.

Risque d’addiction !!

Risque d’addiction !!

______

 Lumière sur le nouvel eldorado latino !

Une débauche de paysages rieurs et enchanteurs, des cités vibrantes, colorées et foisonnantes, un peuple chaleureux, métissé et festif… Celle qui fut jadis l’Eldorado des conquistadors, avides d’or et de trésors aimante aujourd’hui les voyageurs férus d’authenticité et de méga diversité.

Quel meilleur terrain de jeu que la Colombie pour une chasse aux trésors culturels, artistiques, historiques et naturels ?

______

Choisir une destination en plein renouveau et tout dernièrement visitée par S.A.S. LE PRINCE ALBERT II et Charly, bien entendu !

Depuis qu’elle a ouvert ses portes en grand aux voyageurs, la Colombie fait davantage parler de son potentiel stupéfiant que de ses stupéfiants. Adios Pablo Escobar, fini le cartel de Cali, oubliée la guerre civile… Le pays qui a nourri les conspirations les plus folles déchaîne désormais des passions et des addictions d’un nouveau genre…

Membre du club sélect des pays les plus riches de la planète en termes de biodiversité, la Colombie aimante les amoureux de la nature et de l’aventure. Les passionnés de culture et d’histoire ne sont pas en reste. Capitale arty, métropoles effervescences et pépites coloniales… Celle que l’on surnomme « la Locombia » (folle Colombie !) est un immense patchwork d’histoire, de cultures, d’architecture et de nature en parfait équilibre. Depuis quelques années le « réalisme devient magique » et le pays, grand comme deux fois la France récolte le fruit de ses efforts menés sur la sécurité, la pacification, l’implication sociale, l’éducation et l’économie, en plein boom.

L’office du tourisme de Colombie ne s’y est pas trompé : « La Colombie : Le seul risque c’est de vouloir y rester ».

A bon entendeur… 

______

Arpenter des cités coloniales enchanteresses

Patios secrets, balcons fleuris, façades colorées, ruelles pavées, places ombragées, jardins enchanteurs et demeure de charme…

La Colombie recèle une palette de quartiers et de cités à l’ADN colonial qu’on ne se lasse pas d’admirer. Du quartier de la Candelaria de Bogota à la ville blanche de Popoyan en passant par le pueblito croquignolet de Silvia, la douceur de vivre se lit, se savoure et se vit en tous lieux. Les amateurs d’étapes confidentielles s’offriront un intermède de sérénité à Santa Cruz de Mompox. La « belle endormie » réserve au voyageur la magie de son atmosphère indolente et intemporelle que peine à réveiller la musique qui inonde ses ruelles à la nuit tombée. Ceux qui ne jurent que par les cités inscrites au patrimoine de l’UNESCO ne manqueront pour rien au monde une échappée à Carthagène des Indes. Entre palais andalous, arcades pluriséculaires et atmosphère caribéenne, ils auront tout le loisir de marcher dans les pas de Gabriel Garcia Marquez, de rembobiner le fil du voyage jusqu’au XVIème siècle ou d’esquisser quelques pas de cumbia…

Si les pépites d’or ne font plus partie du paysage de l’ancien port le plus florissant d’Amérique latine, les pépites baroques elles, esquissent l’une des plus belles cartes postales de la Colombie.

______

S’offrir un shot de culture et d’effervescence créative

La Colombie se découvre aussi sous le signe de la culture et de la contre-culture.

On s’éblouit la rétine au musée de l’Or de Bogota. Pièces d’orfèvrerie, parures en or et pierres précieuses y témoignent de l’importance du métal précieux dans les cultures préhispanique. Après la ruée vers l’or, place à la fièvre de l’Art au musée Botero de Bogota et de Medellin. Les œuvres du sculpteur des rondeurs sont le fil conducteur du voyage en Colombie. Elles se déploient avec grandiloquence sur les places de Bogota, de Medellin et de Carthagène des Indes et se mêlent en tous lieux à la foule qui les côtoie, les touche, les escalade, les photographie, les adule. L’imagination foisonnante du maestro entrouvre une porte que l’on n’attend pas… Celle des galeristes de Bogota, des collectifs d’artistes de Medellin et des street-artistes de Carthagène des Indes qui vous invitent à prendre le pouls de la nouvelle scène de l’art qui fleurit joyeusement à travers le pays.

______

Vivre une aventure caféinée au cœur d’une nature couleur émeraude

Après la route de l’or, place à la route de l’or… noir !

Pour se frotter aux plantations de café de la Colombie, il faut s’aventurer sur les hauts plateaux andins de l’eje cafetero, lovés à l’ouest du pays. C’est sur ces terres caressées d’une incroyable douceur que s’épanouissent les grains qui donnent naissance à la boisson la plus consommée au monde. Avec ses plantations de café qui s’étirent à l’infini sur les collines, ses palmiers de cire qui dansent avec les nuages et ses haciendas multicolores, la zona cafetera possède tous les ingrédients d’un arôme 100% pur arabica. Les amateurs de petit noir pousseront la porte d’une finca (ferme) de café pour découvrir le processus de fabrication et de torréfaction des plus grands crus de la Colombie. Les guerilleros de la beauté prendront quant à eux refuge à San Felix, sur les hauteurs de Salamina pour immortaliser un moment fort (de café !) entre 50 nuances de vert. Couleur café, que j’aime tes couleurs Colombie !

On ne vous parle même pas du Parc National de la Tayrona, du site archéologique de San Augustin, de l’île du Rosaire, des réserves naturelles de l’Amazonie colombienne, de Cali ou encore de la cité perdue de Teyuna… La Colombie vous l’avez compris est une destination inépuisable à fort risque… d’addiction !

______

Et pour que l’addiction soit totale

Idéalement de Décembre à Avril / 15 jours ou +++

**

FOUR SEASON – CASA MEDINA

(BOGOTA – destination en plein renouveau)

A Bogota, les hôtels historiques sont sortis de l’ombre. Zoom sur une adresse incontournable de la capitale qui a rouvert ses portes fin 2015. 

**

HOTEL BIOMA – 

(MOMPOX – Cités coloniales)

Un bonheur n’arrive jamais seul à Mompox ou le charme de lieux inonde aussi les adresses de la sélection Charly.

**

– HOTEL PASSION – 

(CARTAGENE – Pépites arty)

En Colombie, l’esprit de l’art déborde jusque dans les boutique-hôtels de Carthagène nichés dans d’anciennes demeures coloniales gorgées de charme.

 **

– SIGNATURE EXPERIENCE –

(SANTA MARTA – Au coeur de la Sierra Nevada)

Un guide naturaliste privé, un chef d’exception qui vous régalera de spécialités du pays.

La possibilité de survoler le site archéologique de la “cité perdue” et le parc national de Tayrona en hélicoptère.

Votre propriété privée s’élevant sur l’océan des Caraïbes, au coeur d’une forêt luxuriantes et de champs de café, what else.?

______

Astuce : pour voir d’autres posts sur la même région, cliquez sur le nom du pays en sous-titre de l’article.

Surfez sur la vague!!

Surfez sur la vague!!

______

Le nouveau rêve américain.

Je suis un archipel au nom mythique posé sous les tropiques.

Mes paysages volcaniques sont uniques.

Ma culture est un melting-pot d’héritages maoris, pacifiques, asiatiques et nord-américains.

Je suis le seul État Américain entièrement insulaire.

Mes îles sont lointaines, très lointaines… Je suis, je suis, je suis ???

Hawaï bien-sur !

Le pays des arcs en ciel a rejoint le palmarès des destinations coup de cœur de nos clients.

Parce que chez Charly, on aime surfer sur les destinations insolites.

Embarquement immédiat pour Hawaï, un archipel né du feu!

______

Au bout du monde, au centre de la terre

Une robe brute et sauvage, des arômes d’hibiscus et d’orchidées, quelques notes d’histoire récente et de ukulélé… Hawaï incarne l’image de la destination mythique et lointaine par excellence. Quand on foule ses îles pour la première fois, surgissent instantanément les souvenirs de Mark Twain, qui qualifia son archipel comme « la plus belle flotte d’îles jamais ancrée à la surface des océans ». Pour vérifier ses dires, il faut s’immerger dans le décor aux airs de bout du monde de l’archipel le plus isolé de la planète. Perché sur les hauteurs du Mauna Kea on ressent avec acuité la force des éléments qui agissent comme une déferlante sur le voyageur. Hawaï ne se contente pas de vous emmener loin, elle vous emmène haut, très haut 

______

Objets de toutes les découvertes ?

Les îles emblématiques d’Hawaï, posées comme des confettis dans l’immensité du Pacifique. Chacune à son ADN.

L’île d’Hawaï, alias Big island est la terre promise des volcanologues et des amoureux de la nature. Sommets enneigés, forêts luxuriantes, paysages lunaires, volcans géants et plages infinies ourlées d’écume : on n’est pas ici un contraste près ! Les amoureux de plages paradisiaques et de forêts exubérantes se donnent rendez-vous sur l’île de Maui, bénie des dieux. L’île d’Honolulu, Oahu est le spot indiqué pour ébouriffer ses sens à coup de culture urbaine effervescente et de pèlerinage surf. Last but not least, Lanai vous ouvre les portes de ses plages secrètes et de ses greens confidentiel

______

Hawaï par tous les moyens

Hawaï décline les expériences à vivre à l’infini.

Une folle envie de hauteur ?

Embarquez pour un survol d’anthologie au-dessus des laves du Kilauea, le volcan de plus actif de la planète !

Un peu de farniente ?

Rendez-sur la plage de Wailea, l’adresse exclusive du Paradis.

En manque d’action ?

Hawaï ne se découvre jamais aussi bien qu’en randonnant à fleur de volcan (ou de jungle), le long des sentiers d’exploration…

A moins que vous ne préfériez mettre les voiles vers Manale Bay à bord d’un catamaran ?

L’occasion de batifoler dans l’apesanteur des eaux hawaïennes aux côtés des dauphins, des tortues et des poissons tropicaux…

Que vous abordiez Hawaï par la voie des airs, des eaux, de la terre, du sable ou de la mythique et frissonnante Hana Road, le virus de l’Ahoha State finit toujours par vous piquer. Le plus dur ? Trouver un bon prétexte pour ne pas rater son vol retour 

______

Des adresses ultimes

Longtemps, nous avons attendu que la scène hôtelière hawaïenne se montre à la hauteur de ses trésors naturels. Et bien nous y sommes! Et comme de belles images valent souvent mieux que de grands mots, en voici  en images quelques-une de nos adresses favorites.

______

Idéalement

de Mai à début Octobre

Envisager un minimum de 13 jours France/France

HILO HILO > HUALĀLAI > MAUI > LANA’I > LANA’I > OAHU > HONOLULU

A hui hou !

______

Astuce : pour voir d’autres posts sur la même région, cliquez sur le nom du pays en sous-titre de l’article.